Photo de nouveau-né-quel-est-le-matériel-indispensable

Photo de nouveau-né : quel est le matériel indispensable ?


Photo de nouveau-né : quel est le matériel indispensable ?
Avoir pour passion la photographie n’est pas la moins chère des passions et dès que l’on veut en faire son métier, le budget explose.
Quand on décide d’en faire son activité principale, il est important de bien réfléchir à ce que l’on souhaite pour pouvoir investir au mieux afin de préparer et définir son budget en conséquence. Car vous allez le voir, c’est un sacré budget et il serait dommage qu’il impacte votre rentabilité future.

Cette réflexion vous fera gagner du temps par la suite et vous offrira une vision bien claire de votre business et de la direction à prendre. N’oubliez pas que vous êtes maintenant des chefs d’entreprise, il faut donc réfléchir en conséquence. Je vous conseille d’ailleurs de faire un business plan, car non seulement il vous sera utile pour vos démarches auprès d’organismes comme les banques, mais il vous guidera tout au long de votre vie d’entrepreneur. Pensez alors à le mettre à jour régulièrement, mais ce n’est pas le sujet du jour.

Aujourd’hui, je vais me pencher sur le matériel nécessaire à la bonne pratique de la photo de portrait et plus particulièrement de la photo de nouveau-né. Le portrait de bébé est une discipline qui demande beaucoup d’investissement personnel, mais aussi et surtout financier.
Voyons ensemble le matériel nécessaire à la bonne pratique de cette discipline et le coût à prévoir.

Quels sont les indispensables ?

Le marché de la photo de nouveau-né et de bébé ne cesse de grandir. Et il est très facile de se perdre et de se ruiner avec tout le matériel et autres accessoires que l’on peut voir sur la Toile.
Il est important d’investir dans du matériel qui soit de qualité et sécure pour bébé. C’est un gros investissement, il est vrai, mais nécessaire pour la sécurité et le confort de vos clients, mais aussi pour définir votre professionnalisme. Voyons tout de suite ce qu’il vous faut pour démarrer la photo de bébé.

Matériel de base

Pour commencer, un bon appareil photo, cela peut paraître idiot, mais c’est la base. Je vous conseille de prendre directement un reflex ou un reflex hybride full frame (capteur plein format) et de partir sur une gamme pro.
Il aura l’avantage de pouvoir monter dans les ISO et de vous offrir une image de qualité malgré la faible luminosité, mais aussi une qualité d’image sur les agrandissements. N’oubliez pas, vous passez pro, votre matériel doit l’être aussi. Investissez dans du matériel neuf, cela vous permettra de le garder plus longtemps et d’être certain de sa qualité et de bénéficier des garanties. Prenez votre boitier nu, car bien souvent l’objectif vendu avec n’est pas hyper lumineux et ne sert pas à grand-chose.

Voici quelques exemples de très bons appareils pros.

Le choix de la marque est personnel et dépendra aussi de ce que vous possédez déjà. Si vous avez des objectifs Canon par exemple, restez chez Canon.

Avec votre appareil, il vous faudra des objectifs.
Encore une fois, réfléchissez bien à leur utilité pour éviter les erreurs d’achat. Quelle sera votre pratique ? Du portrait, du nouveau-né, du mariage, du paysage… en studio uniquement, à domicile, en extérieur…

Pour le nouveau-né, vous travaillerez soit en studio ou home studio ou à domicile, de ce fait, je conseille de partir sur une focale fixe.

  • Le 50 mm 1.4, possède une belle ouverture et est un bon objectif moyen de gamme qui a l’avantage de retranscrire ce que voit l’œil sans déformation.
  • Un 100 mm 2.8, idéal pour les macros et détails de bébés.
  • Le 35 mm, vous sera utile si vous travaillez dans un endroit présentant peu de recul ou si vous faites beaucoup de domicile (vous allez parfois vous retrouver dans des endroits très petits, pensez-y)

Les focales fixes sont pour moi un bon investissement, car elles ont l’avantage d’être des focales lumineuses et offrant une belle qualité d’image.

Ceux qui ne sont pas fan des focales fixes, c’est dommage vraiment, mais le 24-70 mm est un bon investissement.

A votre appareil et objectif, il faudra prévoir quelques frais cachés, mais néanmoins nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci.

Les cartes mémoires, ayez-en au moins 2 pour commencer, c’est suffisant pour la photo de nouveau-né. Ne prenez pas des cartes avec des capacités énormes, car en cas de panne, vous perdrez beaucoup de photos voir plusieurs séances. En effet, le risque avec les grosses capacités, c’est de ne pas décharger de suite à la fin de la séance sa carte et d’accumuler plusieurs séances dessus. Pour info, une carte 128 Giga sur un Canon R6 permet de stocker 5 343 photos raw.

Un sac de transport, un indispensable pour emmener votre matériel et le ranger en toute sécurité .
Choisissez-le d’une capacité suffisante pour contenir tout votre matériel lors d’un shooting sans que celui-ci soit compressé.
Après avoir testé plusieurs sacs, pour moi, le sac à dos reste le plus pratique. Certes ce n’est pas le plus esthétique ni le plus féminin, mais il a l’avantage d’être confortable, pratique et solide. Il permet d’y mettre le matériel photo, mais aussi un ordinateur portable et d’autres accessoires. Il est parfait lors de séances à domicile ou en extérieur ainsi que lors de vos déplacements pros. L’avantage de celui-ci, c’est que l’accès au compartiment de l’appareil et des objectifs se fait dans le dos, parfait comme antivol quand on le porte et vous avez un accès rapide sur le côté qui permet de ne pas tout enlever.

La charte de gris, petit achat qui peut sembler futile et pourtant très utile. Son utilisation est simple et elle vous fera gagner beaucoup de temps lors de l’édition de vos photos et de la gestion des couleurs de celles-ci.

Flash, lumière continue, lumière naturelle ?

Parlons lumière maintenant, car c’est l’élément fondamental dans nos photos. Ce poste de dépense peut se réduire à rien si vous optez pour le travail en lumière naturelle.
Si vous êtes en studio, home studio ou à domicile, il se peut que vous n’ayez pas une source de lumière naturelle suffisante pour travailler correctement, dans ce cas, il vous faudra opter pour une source de lumière soit de type flash, soit une lumière continue.

Pour débuter, un seul flash peut être suffisant et le RX One sera le bon rapport qualité prix. Ici aussi, pensez aux frais annexes comme le pied support de flash, le réflecteur/diffuseur et le déclencheur de flash.
Pour la photo de nouveau-né, un parapluie de 150-180 cm sera parfait et offrira une lumière douce et diffuse. Par contre, c’est encombrant et volumineux et c’est à prendre en compte suivant l’endroit où se déroulent vos séances.

L’autre solution pour palier au manque de lumière naturelle, sera d’utiliser une source de lumière continue. Prenez de préférence des softbox équipées de lumières daylight, elles reproduiront la lumière du jour.

Le secret en lumiere artificielle est d’avoir une source large et diffuse, pensez-y en achetant votre matériel.

Maintenant que vous avez ce qu’il faut pour faire vos photos, voyons le matériel nécessaire à l’édition de celles-ci.
Comme vous le savez, notre travail se poursuit dans l’édition des photos afin de donner la touche artistique, notre patte aux photos. Et tout cela se fait lors de la retouche.
Vous vous doutez que là aussi, il faudra investir dans du matériel coûteux, mais nécessaire pour pouvoir travailler correctement et confortablement.

Matériel informatique


Pour commencer, il vous faut un bon ordinateur capable de supporter vos logiciels de retouche et le poids des photos.

L’ordinateur

J’avoue qu’il n’est pas facile de se repérer dans le marché de l’ordinateur de bureau et de portable.
PC ou Apple? Ce choix est personnel et vous appartient, mais pas de soucis, vous trouverez du bon matériel chez les deux.
Personnellement, j’ai fait le choix de passer chez Apple avec un iMac de 27 pouces il y a maintenant plus de 10 ans et je ne regrette pas. L’écran est confortable pour la retouche, le conseiller m’a vendu l’ordinateur avec une configuration qui me permet de travailler sans ralentissement ni bug. Je n’ai donc pas hésité à faire pareil lors de l’achat du MacBook pro, idéal pour les déplacements ou travailler hors du bureau.

La tablette graphique

La retouche photo occupe une part importante du temps de travail du photographe. Il sera alors essentiel d’avoir du matériel qui vous soit confortable et vous facilite ce travail.
De ce fait, oubliez la souris pour la retouche photo, c’est une perte de temps et c’est surtout un outil très peu précis qui, à la longue, peut même vous donner des douleurs articulaires.
Préférez l’achat d’une tablette graphique, votre retouche sera plus nette et précise.
Pour ma part, j’ai investi dans la tablette Wacom Intuos Pro en S et je ne reviendrai jamais à la souris. C’est simple, je me sers de la tablette et du stylet pour tout.
Inutile d’investir dans une tablette avec écran, celles-ci sont plus réservées à un usage de graphiste ou de retoucheur/manipulateur de photos.

La sonde de calibration

Souvent négligé par ignorance, cet outil est un fondamental à avoir même si de nos jours les écrans sont relativement fiables.
La sonde de calibration permet d’ajuster avec finesse les couleurs, contraste et luminosité de votre écran pour un rendu fidèle entre l’image de l’écran et celle que vous ferez imprimer. Finies les mauvaises surprises à l’ouverture de vos colis d’impression.
Les sondes peuvent être louées ou achetées, je vous conseille d’investir et d’acheter votre propre sonde afin de l’avoir sous la main pour un calibrage régulier de votre écran, car oui, un écran se calibre régulièrement et pas juste à l’achat.

Le disque dur externe

Important pour stocker les photos de vos clients, ils seront nombreux dans votre carrière et représentent un poste de dépense non négligeable.
Le disque dur externe sera votre solution de stockage, vos photos étant assez lourdes, prenez-le d’une capacité de 1, voire 2T.

Logiciels de retouche

Photoshop et Lightroom sont disponibles sur le site d’Adobe via un abonnement mensuel. Cet abonnement vous permet d’avoir accès aux logiciels sur 3 appareils et un accès à toutes les mises à jour.

Matériel spécifique

La photographie du nouveau-né demande de se munir de matériel et accessoires bien spécifiques, surtout dans le newborn posing. Ce matériel doit être confortable et garantir la sécurité de vos petits clients tout en rendant votre travail fluide et confortable pour vous également.

Structure de pose

Une des premières choses à acheter est une structure de posing : un beanbag (sorte de gros pouf rempli de billes polystyrène) ou une table de posing.
Prenez votre structure avec un support de fond, un indispensable pour une photo propre qui nécessitera peu de retouche, d’où un gain de temps et d’argent non négligeable.
Je conseille d’investir dans une table de posing déjà parce que votre dos vous dira merci, mais aussi parce qu’elle a l’avantage d’être pliable. Parfait, si vous faites du domicile et peu encombrante une fois pliée si vous êtes en home studio.

Photo-de-nouveau-ne-quel-est-le-materiel-indispensable

Je sais qu’il est facile de « gagner de l’argent » en utilisant des astuces vues sur le net, en détournant du matériel pour en faire une structure. Je vous le déconseille, car si un accident survient lors d’une séance, ce que je ne souhaite à personne, l’assurance risque de ne pas vous être favorable pour défaut de matériel adéquat.

Les fonds

Pour avoir un fond uniforme et sans plis, prenez du tissu Jersey. L’avantage est qu’il est peu cher, propose un large choix de couleurs et est extensible. C’est idéal pour avoir une photo propre et lisse.
Les plaids sont aussi une belle alternative, car ils ont l’avantage d’offrir de la texture que l’on ne retrouve pas forcément avec le Jersey.

Les wraps

Ils sont très utiles pour emmailloter Bébé, mais également en élément de décoration sur les photos. Pour un emmaillotage facile et parfait, le Jersey sera l’idéal étant donné qu’il est strech. Si vous prenez du Jersey, votre wrap sera coordonné à votre fond.
Pour ajouter de la texture et de la douceur, vous pouvez prendre des wraps en laine. Attention toutefois aux laines utilisées, elles doivent être douces et respectueuses de la peau de Bébé et de son confort. Pour cela, privilégiez vos achats chez les petits créateurs qui réalisent vos accessoires à la main avec des matériaux de qualité.

Bonnets, headband et petits vêtements

Les petits accessoires qui font toute la séance et pour lesquels on craque. Comment résister à toutes ces mignonneries sans se ruiner ?
Avant de tout acheter, définissez vos couleurs de prédilection et votre style afin de n’acheter que ce qui vous sera utile. Privilégiez les bonnets mixtes et agrémentez-le d’un bijou fleuri pour une version féminine. Ce petit bijou pourra aussi se glisser sur un wrap, pensez-y !
Les petits vêtements, oui, mais une fois que vous serez à l’aise en séance, car si vous peinez à endormir Bébé, alors, imaginez si vous devez le changer !

Les contenants

Les paniers et autres bols sont une autre façon de placer Bébé et d’accessoiriser la séance.
Quand vous faites un achat de ce type, pensez toujours sécurité et confort de Bébé avant tout. Regardez que rien ne peut blesser Bébé comme une pièce de métal. Prenez vos contenants de la bonne taille, car Bébé doit être confortablement installé et la photo doit avoir des proportions correctes.
Pour débuter, un bol et un panier suffisent, voire 2 de chaque, mais pas plus. Faites travailler votre créativité en cherchant à les agrémenter pour les transformer et les renouveler.

Ne cédez pas aux sirènes de la mode car non seulement tout le monde aura la même chose mais aussi parce que les modes passent.
Investir dans la qualité tout de suite, vous fera gagner de l’argent par la suite et vous évitera des économies de bout de chandelles.

Au début, restez simple, apprenez les bases et concentrez-vous sur le posing plus que sur les accessoires. Définissez votre style et votre façon de photographier ainsi que l’endroit où vous allez pratiquer, car le matériel en découlera.
Ce budget sera à prendre en compte dans l’élaboration de vos tarifs afin de l’amortir. Sa répercution sur les tarifs fera de votre activité, une activité pérenne.
Rappelez-vous qu’une photo « réussie » tient plus de la technique photographique et du posing que des accessoires. Le post « formation » ne sera pas à négliger et devra être renouvelé chaque année, ceci est encore plus vrai quand on travaille avec des nouveau-nés. Ce métier ne s’improvise pas, il s’apprend, comme la technique et l’éclairage.

De même, votre budget ne se fait pas à la louche, mais précisément en définissant vos besoins.

Comme vous le voyez, la photo demande de s’équiper dans beaucoup de choses, même en réduisant la liste au minimum. Chaque spécialité demande un matériel bien spécifique à sa pratique


Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! ;-)

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prev Post

Améliorer la communication digitale des artisans

Next Post

Photo de grossesse : quel est le matériel indispensable ?

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]