Améliorer la communication digitale des artisans

En lisant le titre de cet article, vous devez certainement vous demander quel est le rapport avec ce blog qui vous parle en temps normal de photos de portraits.
Et je dois vous avouer que moi aussi j’ai eu ce petit temps de doute quand Emeline m’a contacté pour participer à son carnaval d’articles dont le thème est 


Les astuces que je donnerai à mon boulanger pour améliorer sa communication.


Qu’allais-je bien pouvoir dire, conseiller à ce fameux boulanger et surtout est ce que cela serait suffisamment pertinent, car il faut le dire, l’experte en communication, c’est bien elle. Il n’y a qu’à lire son blog, vous allez y puiser une multitude d’infos toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Et puis, j’ai réfléchi et je me suis dit, ok, c’est un nouveau challenge dans mon aventure de blog. Et j’ai accepté, car finalement mon travail de photographe est également un travail de communication. Je dois donc bien avoir des petites astuces à lui donner à ce boulanger, non ?


Comment améliorer la communication digitale des artisans ?


La communication pour les entreprises et artisans est le nerf de la guerre. Difficile de s’en passer et quand on est un petit commerce, il n’est pas facile de savoir comment s’y prendre, car de base ce n’est pas notre métier et nous n’avons pas forcément une community manager à nos côtés.

Le boulanger est le petit commerce de proximité chez qui tout le monde va. on pourrait donc penser qu’il n’a pas besoin de faire de communication pour attirer les clients. Alors qu’est-ce que je pourrais lui dire ? A quoi lui servirait de communiquer et que peut-il communiquer ? Sur quel réseau pratiquer sa communication ?

Étant un métier de l’image, je pense directement à Instagram. J’aime beaucoup ce réseau pour la qualité des photos qui y circule, mais aussi par le fait qu’il permet pas mal de chose pour une petite entreprise. Et même si en ce moment certains changements sur ce réseau me déplaisent, je continue de l’utiliser.

Je conseillerai donc à mon boulanger d’ouvrir un compte pro sur Instagram afin d’y présenter son métier grâce aux photos et vidéos. L’idéal pour lui serait d’utiliser son compte Instagram avec une stratégie de communication locale. Et grâce à cet article d’Emeline, il aura une belle base de stratégie à mettre en place sans prise de tête, un bon début.
Une fois cette étape faite, il lui reste à produire du contenu, voyons ce qu’il peut être fait.


Quelles photos faire quand ce n’est pas notre métier ?


Les photos sont là pour raconter une histoire, son histoire. Elles mettront en avant son savoir-faire, ses produits, ses valeurs et tout ce qui fait son entreprise. Car même si le but premier reste de vendre plus, il est intéressant de montrer autre chose, le petit plus, ce qui le rend unique dans son métier.

Montrer aux clients qu’une baguette ce n’est pas juste de l’eau, du sel et de la farine.

Mais alors que peut-il nous montrer ?

  • Des gros plans, des photos de détail des créations
  • Le produit fini qui met l’eau à la bouche et sa petite présentation
  • Des photos et vidéos de l’atelier et du magasin
  • Une présentation de l’équipe afin d’humaniser l’entreprise et être plus proche de sa clientèle
  • Des photos et vidéos de gestes professionnels qui démontrent son savoir-faire
  • Le quotidien d’un boulanger, ses livraisons de matières premières, etc
  • Des posts  » le saviez-vous ?  » 
  • Des vidéos accélérées ou pas de la création du pain, du pétrissage, de la décoration d’un gâteau…
ameliorer la communication digitale des artisans

Cette liste n’est évidement pas exhaustive et toute autre idée concernant son entreprise peut être mise en contenu, mais c’est aussi une belle base. Il y a matière à produire du contenu et alimenter le compte régulièrement.
Maintenant que les idées sont là, comment va-t-il faire pour les produire, car encore une fois il ne possède certainement pas tout le matériel du photographe. 

Quels matériels pour produire son contenu ?


Contrairement à ce que l’on peut croire, notre boulanger n’aura pas besoin d’investir des milliers d’euros dans du matériel professionnel. L’avantage avec ce style de réseau, c’est que tout peut être fait au téléphone.
De nos jours, les smartphones sont équipés de bonnes caméras et capables de faire de jolies photos et vidéos. Une retouche rapide des photos et le montage vidéo se fait également directement sur le téléphone.

A cela, il faut ajouter quelques accessoires pour poser les pains et gâteaux. Tels que diverses planches en bois, marbre ou ardoise. 
L’idée est d’apporter de la texture tout en restant neutre dans les tons. Si cela est possible, l’idéal serait de prendre les photos près d’une fenêtre et de bénéficier de la lumière naturelle. L’achat d’une lumière continue, d’une softboxe ou d’un ring sera mieux que l’utilisation du flash du smartphone. Un pied pour installer son smartphone pour se filmer dans ses gestes si personne ne peut le filmer.
Une chose à retenir et essentielle pour moi, rester simple dans sa façon de photographier. Mettre son sujet en valeur sans le noyer dans trop d’accessoires qui vont en plus gêner la lecture de la photo.

Quand il aura pris un peu d’aisance dans ses prises de vues, pourquoi pas investir dans une boite à lumière pour des photos simples sur fond blanc ? 
Mais en regardant autour de lui, il verra qu’il a déjà beaucoup d’accessoires pour agrémenter ses photos :

  • De jolis torchons
  • Ses instruments (fouet, spatule…)
  • Les matières premières : fruits, farine, graines, …


L’investissement est vraiment minime et avec un peu de créativité, il est facile d’utiliser les objets de notre quotidien et de les inclure.

Pour terminer, je lui dirai de rester authentique et naturel. De faire cette communication par plaisir et non par obligation et d’être aussi créatif dans son contenu que dans son métier.
De nous faire rêver et saliver avec ses créations et de nous en apprendre plus sur son métier, car chaque métier a ses particularités insoupçonnées qu’il est intéressant de connaitre.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! ;-)

Comments (1)

  • Agathe

    at 11h24

    Merci pour cet article passionnant! C’est vrai que quand on est plongé dans son travail, on a tendance à trouver nos gestes banals et pas très intéressant pour autrui.. C’est quand on se filme ou quand on voit par l’oeil d’un autre qu’on se rend mieux compte du potentiel que l’on possède.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prev Post

Fixer le tarif de ses prestations photos

Next Post

Photo de nouveau-né : quel est le matériel indispensable ?

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]